laboratoire Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française (ATILF)
CNRS Université de Lorraine

Membre de
ILF
FEDER
Accueil > Les actualités > Convention de collaboration de recherche ATILF/DSDEN 54

Convention de collaboration de recherche ATILF/DSDEN 54

L’ATILF (via le CNRS) et la DESDEN 54 | Direction des services départementaux de l’éducation nationale de Meurthe et Moselle ont signé une convention le 23 janvier 2019.

Les écoles du Réseau REP+ La Fontaine sont engagées depuis plusieurs années dans des actions spécifiques autour de l’apprentissage du lexique (méthodes Boimare et/ou Picoche). Pour autant, les enseignant.es ne constatent pas d’évolution sensible dans les savoirs et compétences langagières des élèves. Les évaluations menées en 2017 dans les classes de CP et de 6e confirment la fragilité et la pauvreté du lexique maîtrisé par les écoliers et collégiens. Forts de ce constat, les copilotes et les équipes de terrain souhaitent être accompagnés de chercheur.e.s qui les aideraient à analyser leurs pratiques et à les améliorer.

Le laboratoire ATILF, solidement implanté dans la région, a développé une expertise reconnue dans le domaine de l’étude de la langue et en particulier du lexique.

Pour le REP+, la présente collaboration s’inscrit totalement dans le Référentiel d’Éducation Prioritaire avec la priorité d’accueillir, accompagner, soutenir et former les personnels grâce à l’accompagnement extérieur par un.e formateur.trice ou un.e chercheur.e mis en œuvre pour au moins un projet de réseau.

Pour l’ATILF, la collaboration s’articulera autour de 3 axes :

Axe 1 Formation à la Lexicologie Théorique et Descriptive

Vise à valoriser une approche de la modélisation des connaissances lexicales fondée sur la construction des grands réseaux lexicaux appelés Systèmes Lexicaux et à valider sa pertinence pour l’enseignement du lexique. À moyen terme, la présente collaboration s’inscrit comme une étape nécessaire de création d’une culture commune entre enseignant.e.s et chercheur.e.s, qui permettra ultérieurement de développer des ressources pédagogiques fondées sur les Systèmes Lexicaux construits à l’ATILF dans des applications pédagogiques et en particulier, dans des applications numériques (ex. navigation dans un Système Lexical, aide à la rédaction d’articles lexicographiques, exploitation des données lexicales pour des exercices du type reformulation linguistique, etc.).

Axe 2 Production d’écrit et argumentation

Portera sur le réinvestissement des acquis lexicaux dans les productions écrites, sur l’articulation entre lexique et grammaire, et, plus largement sur les questions touchant à la cohérence textuelle.

Axe 3 Corpus pour l ’enseignant et pour l’élève

A pour objet l’approche par corpus dans un contexte scolaire. D’une part, des corpus de manuels scolaires existants seront exploités afin de mieux cerner les connaissances lexicales indispensables dans l’univers scolaires, en particulier pour comprendre énoncés ou consignes. D’autre part, un corpus sera constitué en enregistrant et en retranscrivant des séances en classe. Ce corpus permettra une observation plus fine des pratiques langagières des élèves et des enseignants ainsi qu’ une meilleure évaluation des difficultés mais aussi les progrès faits par les élèves, en particulier sur le plan lexical. Des expérimentations pourront également avoir lieu sur l’utilisation des corpus par les élèves pour travailler un point d’enseignement spécifique.

Dans le cadre de cette collaboration, l’ATILF dispose du soutien de la DSDEN54 qui lui accorde l’autorisation de se déplacer au sein des établissements scolaires du Réseau REP+ La Fontaine en vue d’y effectuer des travaux de recherche.

Suivi de la collaboration

Veronika Lux-Pogodalla, Ingénieure de recherche CNRS, responsable scientifique adjointe de l’équipe de recherche Lexique gérée par Alain Polguère, est désignée Responsable du suivi de la collaboration pour le laboratoire de recherche.

Le correspondant à la DSDEN 54 sont Pascale Bolsius, Inspectrice de l’Education Nationale de Nancy 2, Marie-Agnès Degremont, Principal du collège Jean de la Fontaine et Marie-Laurence Kieffer IA-IPR Référent.

Des réunions de travail auront lieu à la demande expresse de l’une ou l’autre des parties et pourront donner lieu, le cas échéant, à des points d’avancement écrits. Au minimum, une réunion de bilan et de synthèse aura lieu à la fin de chacune des deux années du projet.

Durée

Cette convention prend effet rétroactivement au 1er septembre 2018, et est conclue jusqu’au 30 juillet 2020. Elle pourra être renouvelée à la fin de cette période par voie d’avenant afin d’assurer la poursuite du projet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernière mise à jour : 28/03/2019 | DB Service communication ATILF
Source : Veronika Lux-Pogodalla, CNRS Webcontrat Sigappec
  Annuaire | Contact | Courriel | Intranet | Plan d'accès | Autres sites | Crédits | Mentions légales