laboratoire Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française (ATILF)
CNRS Université de Lorraine

Membre de
ILF
FEDER
Accueil > Les actualités > Retour en images sur ... Un futur dictionnaire curieux et original, le Dictionnaire des Constructions du Verbe au XVIe siècle | DCV16

Retour en images sur ... Un futur dictionnaire curieux et original, le Dictionnaire des Constructions du Verbe au XVIe siècle | DCV16

 

 

- Visualiser l’album photos

 

 

Grâce à une subvention de la Métropole du Grand Nancy, notre laboratoire de linguistique, sous la double tutelle du CNRS et de l’UL, se lance dans la réalisation d’un nouveau dictionnaire, d’un genre particulier et inédit : un dictionnaire de syntaxe qui va se concentrer uniquement sur le verbe et ses constructions, pour la période du français du XVIe siècle.

1. Les dictionnaires, une histoire nancéienne

Notre laboratoire nancéien a une renommée nationale et internationale en lexicographie française.
En soient pris pour exemple deux grands projets de dictionnaire arrivés à leur terme : le fameux Trésor de la Langue Française | TLF couvrant l’état du français des XIXe et XXe siècles - dit français moderne -, et le Dictionnaire du Moyen Français | DMF traitant de la langue des XIVe et XVe siècles. Tous deux sont disponibles en ligne depuis les années 2000 et font référence tant dans le milieu académique que parmi le grand public. Entre ces deux monuments, qui ont chacun requis une trentaine d’années de travail au sein du laboratoire, reste encore à se pencher sur trois siècles pour parvenir à couvrir toutes les périodes du français, selon les vœux en 1957 de Paul Imbs, fondateur du TLF.

 

Grâce au soutien de la Métropole du Grand Nancy, un tandem intergénérationnel d’un jeune doctorant, Jean-Michel Jézéquel*, et du professeur émérite Bernard Combettes*, va ainsi s’occuper du français du XVIe siècle. La démarche est plus modeste par rapport aux deux précédents dictionnaires, car il ne sera question que des verbes, mais aussi novatrice, car l’approche sera orientée autour des constructions syntaxiques de chacun des verbes. Deux grands types d’article seront proposés : un article pour chaque verbe, ainsi qu’un article pour chaque construction et pour les éventuelles évolutions de construction.

2. La rencontre

Afin de marquer officiellement le lancement du travail à ce futur dictionnaire des constructions du verbe au XVIe siècle, une rencontre a réuni jeudi 27 février 2020 Claire Simonnet* et Denis Schaming*, représentants de la Métropole du Grand Nancy, Edwige Helmer-Laurent* du CNRS Centre-Est, Claude Arcipreste* de l’Université de Lorraine, et Alex Boulton* et Yan Greub* pour l’ATILF, autour de l’équipe du dictionnaire, composée de Sylvie Bazin-Tacchella*, responsable du projet, Bernard Combettes*, référent scientifique et rédacteur, Jean-Michel Jézéquel*, rédacteur et de Gilles Souvay*, en charge de la programmation informatique. La réunion en salle P. Imbs a été suivie d’une visite - site linguistique de notre centre de documentation Michel Dinet.

 

Par son soutien fort à l’élaboration de cette future ressource électronique, la Métropole du Grand Nancy souhaite aussi promouvoir le travail de recherche en linguistique d’un laboratoire qui est une "pépite" locale au rayonnement international.

3. L’architecture du futur dictionnaire

Cette démarche inédite propose un dictionnaire dont l’approche du verbe est faite autour de sa construction. D’abord l’article d’un verbe sera structuré selon ses différentes constructions, de manière systématique, tout en renseignant les divergences de sens possibles. Par exemple, dans l’article du verbe SURVIVRE, seront présentées la construction directe Verbe + Objet, soit survivre quelqu’un,
puis la construction indirecte Verbe + à + Objet qui émergea au XVIe siècle, soit survivre à quelqu’un. Les différents cas seront illustrés par des citations tirées des textes du XVIe siècle de la base Frantext. Grâce à l’informatique, il sera possible, en un clic, de passer de l’article d’un verbe à celui plus général de sa construction, puis de l’article de cette construction à celui d’un autre verbe.
Ce nouveau type d’article relatif à la construction pourra être de différentes natures : soit la construction elle-même, soit l’évolution d’une construction. Si nous reprenons l’exemple de SURVIVRE, il sera possible de cliquer sur la construction “Verbe + Objet” et l’utilisateur arrivera sur l’article de cette construction avec un petit texte explicatif et une liste de tous les verbes — nombreux — qui connaissent cette construction au XVIe siècle. Très intéressant aussi sera l’article "Évolution de construction directe à indirecte avec À" qui recensera les verbes qui ont connu, au cours de l’histoire du français, le passage d’une construction directe (survivre/échapper quelqu’un) à une construction indirecte avec à (survivre/échapper à quelqu’un). L’accès aux articles de construction sera possible ou à partir de l’article d’un verbe qui connaît cette construction, ou à partir de la page d’accueil de manière guidée.

4. Le XVIe siècle, pourquoi, pour qui ?

De façon à couvrir une période suffisante et à permettre une continuité avec le Dictionnaire du Moyen Français | DMF, le dictionnaire des constructions du verbe commencera dès 1500 et courra jusqu’en 1630 — borne finale du français dit pré-classique —, afin de rendre compte de la période du français où les verbes ont eu les constructions les plus variées. En outre, la place médiane du XVIe siècle, entre l’ancien français et le français moderne, favorise idéalement des remarques historiques concernant l’origine ou le devenir d’un verbe et de ses constructions.

 

De manière complémentaire à ce projet, un partenariat entre l’équipe scientifique de ce nouveau dictionnaire et la Bibliothèque Municipale Stanislas de Nancy sera initié autour de quelques œuvres du XVIe siècle liées à la Lorraine et conservées dans son fonds patrimonial. Une fois retranscrits, ces textes enrichiront le dictionnaire et la base Frantext de l’ATILF, et seront mis à disposition de la Bibliothèque Stanislas pour une valorisation électronique du patrimoine littéraire lorrain de cette époque.

Le français du XVIe siècle est encore un état de langue abordable pour le locuteur contemporain. Ce dictionnaire des constructions du verbe intéressera donc évidemment les spécialistes de l’époque concernée, littéraires, linguistes ou historiens, mais également toute personne curieuse et amoureuse de la langue française, de son histoire et de son évolution.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contacts

- Sylvie Bazin-Tacchella | sylvie.bazin@univ-lorraine.fr

- Bernard Combettes | bernard.combettes@univ-lorraine.fr |

- Jean-Michel Jézéquel | jeanmichel.jezequel@atilf.fr |

- Gilles Souvay | gilles.souvay@atilf.f |

Revue de presse

- Lire la lettre de la Métropole du Grand Nancy L’essentiel

 

- Articles :
- > La Semaine de Nancy | n° 506 | 5 mars 2020
- > Est Républicain, édition de Nancy | Rubrique Nancy - Recherche "Un laboratoire de recherche planche sur un nouveau dictionnaire" de Frédérique Braconnot
- > Lettre électronique hebdomadaire du jeudi 12/03/2020 CNRS Hebdo Centre-Est
- > Le site d’information de l’Université de Lorraine - rubrique Laboratoire Factuel


nbp* : Par ordre alphabétique

- Claude Arcipreste, directrice de cabinet de l’Université de Lorraine
- Sylvie Bazin-Tacchella, professeur à l’Université de Lorraine, responsable du projet DCV16, rattachée à l’équipe de recherche Linguistique historique française et romane
- Bernard Combettes, professeur émérite à l’Université de Lorraine, référent scientifique et rédacteur du projet DCV16, rattaché aux équipes de recherche Linguistique historique française et romane et Discours
- Yan Greub, directeur adjoint ATILF et responsable scientifique de l’équipe de recherche Linguistique historique française et romane
- Edwige Helmer-Laurent, déléguée régionale du CNRS Centre-Est
- Jean-Michel Jézéquel, ingénieur de recherche CNRS, chargé de projet DCV16 rattaché à l’équipe de recherche Linguistique historique française et romane ->rub61] et doctorant à la faculté de Lettres de Sorbonne Université.
- Denis Schaming, directeur général adjoint, en charge de la Mission partenariats métropolitains de la Métropole du Grand Nancy
- Claire Simonnet, responsable de la Direction enseignement supérieur, recherche, vie étudiante du grand Nancy à la Métropole du Grand Nancy
- Gilles Souvay, ingénieur de recherche CNRS, développeur informatique pour le projet DCV16, rattaché aux équipes de recherche Ressources : normalisation, annotation et exploitation et service de soutien technique. Gilles Souvay est spécialisé dans le traitement automatique des langues | TAL, et plus particulièrement sur les états anciens du français (langue médiévale et français du XVIe et XVIIe siècle).

 

Dernière mise à jour : 10/03/2020- dbj
[Source : Jean Michel Jézequel - Rédaction dbj] | Photos : © services communication ATILF, CNRS Centre-Est, MGN
  Annuaire | Contact | Courriel | Intranet | Plan d'accès | Autres sites | Crédits | Mentions légales